WAGNER Die Walküre Voigt Westbroek Levine Blu-ray 0734855

. . . the musical side is so strong . . . the principals are superb . . . Bryn Terfel [displays] commanding tone and rough-hewn sensitivity. Deborah Voigt's Brünnhilde is attractively lyrical . . . Jonas Kaufmann and Eva-Maria Westbröck are superb Volsungs . . . [Stephanie Blythe]: a superb Fricka . . .

. . . ténor allemand Jonas Kaufmann est également un atout de premier ordre pour la réussite de cet ouvrage . . . [il] possède l'organe du heldentenor wagnérien idoine : puissance, sûreté des attaques, excellence des tenues de notes et timbre d'airain . . . nous ne nourrissions aucun doute sur la prestation idéale du Wotan de Bryn Terfel, et c'est pour ainsi dire un pléonasme de préciser ici la qualité de la continuité interprétative du chanteur . . . le baryton basse donne la formidable puissance et la douceur tourmentée requises par le rôle . . . [Stephanie Blythe]: Elle reprend la main vocalement par un son . . . parfaitement assis, puissant et frondeur, propre à tenir la dragée haute à Bryn Terfel. Cela chante fort, les répliques fusent, le ton monte et Wotan se soumet. L'ovation de la cantatrice après le tomber de rideau sera grandement méritée . . . [Deborah Voigt]: Le timbre de Deborah Voigt laisse en effet perplexe car la Brünnhilde jeune guerrière se transforme avec elle en Brünnhilde mature . . . le chant est expressif et . . . la soprano est une bonne actrice. Elle sait porter avec assurance et bienveillance armure, lance et bouclier . . . cette Walkyrie s'inscrit en parfaite cohérence avec "L'Or du Rhin" et propose la vision équilibrée recherchée par Le Met et Robert Lepage : une tradition exprimée par des moyens techniques actuels . . . Images: La superbe définition constamment affichée par ce master vidéo de très haute tenue permet d'apprécier au mieux l'aspect graphique de la mise en scène de Robert Lepage. Les couleurs sont parfaitement rendues, comme les textures des matières et les nombreuses projections numériques qui constituent parfois d'éblouissants décors . . . Les contrastes sont somptueux et les contours d'une précision absolue. La somptuosité des éclairages est en outre parfaitement véhiculée pour un visionnage des plus plaisants. Son: Le mixage stéréo exprime tout aussi bien les voix que les timbres orchestraux. L'équilibre entre plateau et fosse est constant et permet une écoute toujours plaisante. La dynamique se montre assez importante, et des basses assez présentes s'installent dans une répartition gauche/droite bien séparée . . . L'appui du caisson de graves s'illustre dans des basses rondes et denses qui enrichissent la reproduction et apportent un indéniable relief au mixage. Les enceintes surround, relativement discrètes, permettent une immersion bien plus prégnante du spectateur dans l'univers sonore wagnérien et, parallèlement, dans les méandres du livret. Note technique : 10/10