VERDI Il Trovatore Álvarez DVD-VIDEO

Share

GIUSEPPE VERDI

Il Trovatore
+ Extras: Backstage at the MET with Sondra Radvanovsky,
Marcelo Álvarez and others
Marcelo Álvarez · Sondra Radvanovsky
Dolora Zajick · Dmitri Hvorostovsky
Stefan Kocán
The Metropolitan Opera Orchestra and Chorus
Marco Armiliato

Production by David McVicar
Int. Release 02 May. 2012
1 DVD-Video
0440 073 4783 6 DVD-VIDEO NTSC GH
STEREO: PCM / SURROUND: DTS 5.1 · Picture Format: 16:9
Filmed live in High Definition
Subtitles: German/English/French/Spanish/Italian/Chinese
A production of Metropolitan Opera Association, Inc.
Verdi’s Il Trovatore from The Met


Liste de titres

Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Renée Fleming

Giuseppe Verdi (1813 - 1901)
Il Trovatore

Act 1

Stefan Kocan, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Maria Zifchak, Sondra Radvanovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

8.
3:18

Sondra Radvanovsky, Maria Zifchak, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

9.
2:02

Dmitri Hvorostovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Dmitri Hvorostovsky, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

11.
4:43

Sondra Radvanovsky, Dmitri Hvorostovsky, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Act 2

Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Dolora Zajick, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

14.
1:02

Marcelo Alvarez, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Dolora Zajick, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Marcelo Alvarez, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Marcelo Alvarez, Dolora Zajick, Raymond Aparentado, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Dmitri Hvorostovsky, Stefan Kocan, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Dmitri Hvorostovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

21.
2:43

Dmitri Hvorostovsky, Stefan Kocan, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Sondra Radvanovsky, Maria Zifchak, Dmitri Hvorostovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Sondra Radvanovsky, Dmitri Hvorostovsky, Marcelo Alvarez, Stefan Kocan, Maria Zifchak, Eduardo Valdes, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Renée Fleming

Giuseppe Verdi (1813 - 1901)
Il Trovatore

Act 3

26.
4:34

Stefan Kocan, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Dmitri Hvorostovsky, Stefan Kocan, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Dolora Zajick, Stefan Kocan, Dmitri Hvorostovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Sondra Radvanovsky, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

30.
3:38

Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Sondra Radvanovsky, Marcelo Alvarez, Eduardo Valdes, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

32.
2:02

Marcelo Alvarez, Sondra Radvanovsky, Eduardo Valdes, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Act 4

33.
3:26

Eduardo Valdes, Sondra Radvanovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Sondra Radvanovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Sondra Radvanovsky, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato, Metropolitan Opera Chorus

Dmitri Hvorostovsky, Sondra Radvanovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Sondra Radvanovsky, Dmitri Hvorostovsky, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Marcelo Alvarez, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Dolora Zajick, Marcelo Alvarez, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Marcelo Alvarez, Sondra Radvanovsky, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Sondra Radvanovsky, Marcelo Alvarez, Dmitri Hvorostovsky, Dolora Zajick, Metropolitan Opera Orchestra, Marco Armiliato

Metropolitan Orchestra, Marco Armiliato

Durée totale de lecture 2:22:59

This Met "Trovatore" . . . is excellent . . . While producer David McVicar has somewhat updated the plot, he has respected what Verdi wrote. Costumes by Brigitte Reiffenstuel are appropriate, and brooding, dark sets by Charles Edwards are effective, utilizing the Met's revolving stage for quick scene changes. Singing throughout is exceptional, particularly Sondra Radvanovsky as Leonora. Her velvety, controlled voice seems to have it all, and she has no difficulty with all those high notes. Dimitri Hvorostovsky's rather pompous stage manner is perfect for Count di Luna, and Marcello Álvarez . . . impresses. Dolora Zajick has been singing the role of Azucena for decades and still is supreme in the role . . . Marco Armiliato leads the fine chorus and orchestra taking full advantage of rousing moments. Video and audio are state-of-the-art.

Für den "Troubadour" braucht man nur die besten Sänger der Welt, das konnte die Metropalitan Opera im Frühjahr 2011 erfüllen. Ein glutvoller Marcelo Alvarez, die nach wie vor grandiose Dolora Zajick und ein motivierter Dmitri Hvorostovsky werden überstrahlt von den sensitiven Legatobögen Sondra Radvanovskys, gegenwärtig als Verdi-Spinto fast konkurrenzlos.

Marco Armiliato dirige avec fermeté et nerf . . . l'orchestre new yorkais. Le plateau est heureusement porté par 4 tempéraments sûrs et de plus en plus charismatiques: Sondra Radvanovsky . . . fait ici une Leonora ardente et stylistiquement impeccable (. . . quelle projection juste! Et quel air: "D'amor sull'ali rosee": déchirant, pour le coup totalement incandescent aux couleurs lugubres, habité par la mort!); Dmtri Hvorostovsky est un comte de la Luna plein de noblesse . . . [Dolora Zajick]: Verdi a le génie de lui réserver un rôle exceptionnellement riche: accents déclamés du début puis vertiges maternels pour son fils présumé Manrico . . . Il n'empêche que souvent le théâtre verdien trouve ici grâce au jeu entier, radical des chanteurs, une force et une vérité franche. De son côté, le duo Alvarez/Radvanovsky est brûlant, palpitant proche de la perfection. Ch¿urs magnifiquement conduits également . . . chef vivant et nerveux . . . Rien ne manque à ce spectacle haut en couleurs et en voix. Très belle réussite globale.

. . . Marco Armiliato délivre une lecture animée et flamboyante, à l'image de l'ouvrage.

Une distribution homogène dominée par Marcelo Alvarez, Sondra Radvanovsky et Dmitri Hvorostovsky en assure la belle réussite . . . [Sondra Radvanovsky en Leonora]: La soprano a tout pour elle : beaucoup de présence sur scène, un jeu réaliste de bon goût -- elle meurt très bien à la fin de l'oeuvre --, et une voix capable d'encaisser les notes verdiennes faites d'ardeur et de violence, comme celles faites de délicatesse et de modération, à l'image de son personnage . . .[le Miserere à l'Acte IV]: une synthèse de styles avec notes filées, pianissimi au bord de la rupture, fortissimo sans hurler et decrescendo ahurissant de maîtrise. Le timbre de Sondra Radvanovsky se montre lyrique par moments, dramatique par instants, belcantiste au besoin, mais toujours investi et coloré. Le "méchant" Comte di Luna trouve son expression presque parfaite en Dmitri Hvorostovsky, la romantique et abondante chevelure blanche cachant un tempérament rancunier et violent, parjure et profiteur, mais au fond victime d'un non-dit. Le jeu sur scène reflète la complexité de ce rôle, et la personnalité du chanteur occupe beaucoup de place face à ses partenaires. La voix pleine et remplie d'intentions mauvaises fait toujours merveille . . [Dolora Zajick / la gitane Azucena]: Impressionnante mezzo-soprano, toute en présence et en véracité scénique, elle impose par sa voix un personnage ultra-réaliste écorché par les secrets et les choix impossibles à faire . . . c'est là toute la richesse de cette interprétation . . . De la direction de Marco Armilato, on saluera le savant équilibre des forces orchestrales installé face aux chanteurs. Quant aux choeurs, toujours en mouvement, ils trouvent facilement leur place dans ce "Trouvère" et évitent constamment la position en "rang d'oignons" . . . Images: La captation Haute Définition offre sur ce DVD de superbes détails sur les plans rapprochés . . . Les couleurs sont équilibrées et les éclairages scéniques parfaitement reproduits . . . Son: Le mixage stéréo, subtilement réverbéré, diffuse un bon équilibre entre les voix et l'orchestre. Une excellente clarté qualifie cette écoute qui avantage le médium et le haut du spectre au détriment de graves dignes de ce nom. Une piste agréable cependant. Le mixage 5.1 apporte une véritable énergie à l'ensemble . . . La scène avant s'étoffe pour offrir une expression spectaculaire à l'orchestre et avantage sans commune mesure la projection vocale des solistes, mais aussi celle des choeurs. La scène arrière ventile une acoustique aérée qui favorise l'écoute sur la durée.