GUSTAVO DUDAMEL / MUSSORGSKY, BEETHOVEN 0734515

. . . von packender Energie [Tripel-Konzert] . . . in ihrem Element sind Dudamel und die Simón-Bolívar-Musiker in Mussorgskys "Bilder einer Ausstellung", das sie zum unvergesslichen Klangspektakel werden lassen.

Que Dudamel, born-conductor hors pair, puisse mettre le feu comme personne à un auditoire relève de la même évidence. Qu'enfin l'intensité joyeuse avec laquelle lui et ses jeunes musiciens vivent la musique engendre sympathie, attirance, et pour finir capitulation, va également de soi : tout cela est l'apparence première, le capital de ce couple à nul autre pareil. . . . L'énergie à la hussarde qui prend le "Triple Concerto", partagée et entretenue par Argerich et les frères Capuçon hystérise la partition. Quelle excitation ! Mais quelle légèreté aussi, qui semble ivre d'elle-même ! On admire l'énergie et l'envie irrésistibles que Dudamel met à brosser des "Tableaux" à l'effectif proliférant . . . aussi sa sensibilité("Il vecchio Castello"). La concentration des instrumentistes, leur engagement collectif, sont saisissants.