>Jan Lisiecki

Déjà admiré à travers le monde pour la poésie et la maturité de son jeu, le pianiste Jan Lisiecki a été plusieurs fois distingué : il a été notamment l’une des « Révélations » de Radio-Canada Musique 2010 et il a reçu en 2011 le prix Jeune Soliste des Radios Francophones. Son premier disque pour Deutsche Grammophon, maison avec laquelle il a signé en 2011 un contrat exclusif, sera consacré à deux Concertos pour piano de Mozart, les nos 20 et 21 (K. 466 et 467), qu’il jouera sous la direction de Christian Zacharias avec l’Orchestre de chambre de la Radio bavaroise.

Durant la saison 2011–2012, qu’il a ouverte Salle Pleyel avec l’Orchestre de Paris sous la direction de Paavo Järvi, sont prévus ses débuts avec l’orchestre de la BBC au Barbican Centre, avec l’Orchestre de la Radio de Leipzig au Gewandhaus de Leipzig et avec l’Orchestre Symphonique de Göteborg. Il débutera également en récital à Berlin, Bruxelles, Francfort, Gstaad, Hambourg, Lisbonne, Vienne et Zurich. Durant l’été 2011, il s’est produit dans divers festivals, notamment à Verbier, au Festival de Radio France à Montpellier, à La Roque d’Anthéron et au Festival « Chopin et son Europe », et à l’automne il est retourné donner des récitals au Japon, à Tokyo, Nagoya et Osaka. En Amérique du Nord, il donne des récitals à Chicago et Seattle, joue avec l’orchestre de Toronto dirigé par Peter Oundjian et l’Orchestre Métropolitain de Montréal dirigé par Yannick Nézet-Séguin, son directeur musical. En 2012, il fera ses débuts avec l’orchestre de l’Accademia di Santa Cecilia sous la direction d’Antonio Pappano et avec le Philharmonique de New York sous la direction de Daniel Harding.

Né à Calgary de parents polonais, Jan Lisiecki a joué au Carnegie Hall, dans la salle de concert de l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, à l’Arts Centre de Séoul et Salle Cortot. Il a également partagé la scène avec Emanuel Ax, Yo-Yo Ma et Pinchas Zukerman. Il s’est produit au Canada, en Chine, en Angleterre, en France, en Allemagne, au Guatemala, en Italie, au Japon, en Corée, en Pologne et en Écosse. En 2010, on lui a demandé de remplacer au pied levé Nelson Freire pour quatre concerts en France. Il a ouvert le Festival International de Musique de Séoul et joué devant la Reine d’Angleterre et un public de 100.000 personnes au Parliament Hill d’Ottawa.

En 2010, l’Institut Frédéric Chopin publiait son enregistrement live des deux concertos de Chopin, avec le Sinfonia Varsovia et Howard Shelley, et dans la foulée, en mai, le disque était récompensé par un Diapason découverte. Diapason évoque un « virtuose sans manière au jeu déjà viril et surtout irrésistiblement naturel ». Le BBC Music Magazine loue « la musicalité pleine de maturité de Lisiecki » et son interprétation « distillée avec sensibilité » des concertos qu’il joue « avec une technique éblouissante en même temps qu’un pathos naturel », ajoutant que « même dans un catalogue encombré, ce premier disque, qui n’a heureusement pas subi de battage publicitaire, mérite d’être mis à l’honneur ».

Interprète également passionné de musique de chambre, Jan Lisiecki a joué avec le New Zealand String Quartet, le Quatuor Ébène et le Penderecki String Quartet, se produisant aux festivals d’Auvers-sur-Oise, de Menton, de Merano, de Séoul, et dans plusieurs festivals nord-américains.

Il est passé sur les ondes de la Radio autrichienne, de la BBC, de CBC Canada, de Radio France, de Deutschland Funk, de la Radio du Luxembourg, de la Radio polonaise, et à la télévision sur France 3 et sur TV 1 et 2 en Pologne. On a également pu le voir dans l’émission Next ! de CBC où il est présenté comme l’un des jeunes interprètes canadiens les plus prometteurs, ainsi que dans le documentaire sur sa vie de Joe Schlesinger, passé en 2009 sur CBC National News et intitulé The Reluctant Prodigy.

Jan Lisiecki se produit fréquemment pour diverses organisations caritatives, notamment la Fondation David Foster, l’Organisation humanitaire polonaise et la Fondation « Wish Upon a Star ». En juin 2008, il a été nommé Représentant National de la Jeunesse par UNICEF Canada.
Après avoir terminé sa scolarité à Calgary, en janvier 2011, il a commencé en septembre un cycle d’études à l’École de musique Glenn Gould de Toronto.
12/2011