BACH Fugues Emerson String Quartet 4777458

Technically speaking the Emerson String Quartet are unimpeachable, with meticulous internal balance and intonation sustained at all times, remarkable tonal matching between the instruments and precision phrasing and dynamics. There is a beguiling transparency about their sound-world that allows every voice to register with the kind of resonance-free clarity which only a harpsichord could surpass, and DG's engineering strikes an ideal balance between ambient atmosphere and directional impact. The arrangements . . . are both undistractingly skilful and idiomatic.

. . . there's a generosity of spirit coupled with some fine playing . . . a moving rapprochement between the Kantor of St Thomas's and the world of Beethoven's late quartets.

So beeindruckend homogen, als strömten die vier Stimmen aus einem einzigen Instrument.

Ces transcriptions intéressent évidemment parce qu'elles permettent d'écouter ces chefs-d'oeuvre dans d'autres couleurs instrumentales que celles des instruments à clavier . . . elles nous donnent la possibilité de suivre les voix des fugues avec plus de facilité que lorsqu'elles sont interprétées sur clavier . . . le quatuor Emerson ne manque . . . pas de tension dans son jeu, son style d'interprétation étant non seulement virtuose, mais aussi chargé d'énergie, d'électricité, qui font ici merveille. Les tempos sont ainsi très animés dans l'ensemble, avec des intonations assez accentuées, une certaine volonté de danser, de s'appuyer sur l'ossature rythmique des pièces . . . la qualité technique, tant au niveau de la justesse que de la mise en place, laisse l'auditeur sur une impression d'évidence et de fluidité. Ce sont cependant les fugues lentes qui nous touchent le plus. Un beau disque, donc, . . . qui passionnera tous les amateur de fugues et de Bach . . . Emerson font désormais partie de la grande histoire de la musique enregistrée.