MOZART Symphonies Böhm  DVD-VIDEO

W. A. MOZART

Symphonien · Symphonies
Karl Böhm
Wiener Philharmoniker
Wiener Symphoniker
Int. Release 07 Jul. 2006
3 DVD-Videos
0440 073 4130 8
3 DVD-VIDEO NTSC 0440 073 4130 8 GH 3
STEREO: PCM / SURROUND: DTS 5.1 · Picture Format: 4:3
Subtitles (Documentary): English/French/Spanish/Chinese
A production of UNITEL, Munich
Mozart symphonic masterpieces, lovingly performed by Karl Böhm


Track List

DVD 1: Mozart: Symphonies

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)
Symphony No. 29 in A major, K.201

3.
6:39

4.
3:38

Symphony No.40 In G Minor, K.550

8.
7:44

Symphony No. 41 In C Major, K.551 - "Jupiter"

15.
6:36

Symphony No. 34 in C major, K.338

Symphony No. 35 in D major, K.385 "Haffner"

22.
6:54

23.
3:36

Wiener Philharmoniker, Karl Böhm

Total Playing Time 2:02:22

DVD 2: Mozart: Symphonies

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)
Symphony No. 36 In C Major, K.425 - "Linz"

3.
7:36

4.
3:52

Symphony No.1 In E Flat Major, K.16

8.
4:45

9.
2:17

Symphony No.25 in G minor, K.183

12.
3:26

13.
3:56

14.
6:37

Symphony No. 31 In D Major, K.297 - "Paris"

16.
8:06

17.
6:19

18.
5:06

Symphony No. 38 In D Major, K.504 "Prague"

21.
9:09

Wiener Philharmoniker, Karl Böhm

Total Playing Time 1:46:08

DVD 3: Mozart: Symphonies

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)
Symphony No. 33 In B-Flat Major, K.319

4.
3:09

Symphony No.39 in E Flat Major, K.543

Wiener Symphoniker, Karl Böhm

Symphony No.28 in C, K.200

13.
4:42

15.
4:28

Wiener Philharmoniker, Karl Böhm

Total Playing Time 1:06:13

. . . il est très instructif de les voir avec le recul . . . Maître d'une "tradition" viennoise qu'il a de toute façon contribué à enrichir et renouveler, le chef autrichien élevé un Mozart libre et altier ou le sentiment tragique, et ce qu'il appelait "l'élément faustien", rejoignent la beauté des apparences . . . Tout respire avec une simplicité aujourd'hui perdue: voyez l'évidence incoercible du chant des 33e et 39e, ou du Menuetto KV 409! Souple et alerte, la narration s'appuie sur un rebond subtilement varie, et des transitions parfaitement maîtrisé; les nuance d'accents et les inflexions des phrasés sont multiples; aucun contraste n'est négligé, mais aucun n'est artificiellement souligne, ou assené -- une différence majeur avec bien des Mozart actuels! Comme peu d'autres, l'art de Böhm est ennemi de l'effet: il lui importe de diriger juste, pas d'être spectaculaire. Mais il faut insister sur sa précision, sur sa capacité à obtenir le meilleur des orchestres, qualités souvent trop peu soulignées parce qu'elles se fondent dans le naturel étonnant du discours. Les finales sont irrésistibles . . . et couronnent une narration exemplaire . . . simple effet de la concentration . . . Complément bienvenu, riche en entretiens et témoignages, le film de Hohlfeld ne cache pas qu'il n'était pas toujours facile!