BACH Arias / Kozená

Share

JOHANN SEBASTIAN BACH

Arien · Arias
Schafe können sicher weiden · Ich esse mit
Freuden mein weniges Brot · Wie starb die
Heldin so vergnügt · Zerfließe, mein Herz,
in Fluten der Zähren · Wohl euch, ihr
auserwählten Seelen · Verstummt, verstummt,
ihr holden Saiten · Komm, komm, mein Herze
steht dir offen · Kommt, ihr angefochtnen Sünder
Erbarme dich · Et exsultavit · Laudamus Te
Magdalena Kozená
Musica Florea · Marek Stryncl
Int. Release 01 Apr. 1999
1 CD / Download
0289 457 3672 3 CD DDD AH
ARCHIV Produktion


Track List

Johann Sebastian Bach (1685 - 1750)
Magnificat in D Major, BWV 243

Was mir behagt, ist nur die muntre Jagd, Cantata BWV 208

Ich bin vergnügt mit meinem Glücke Cantata, BWV 84

St. Matthew Passion, BWV 244

Part Two

Cantata, BWV 198 "Laß Fürstin, laß noch einen Strahl"

Cantata No.34 "O ewiges Feuer, O Ursprung der Liebe", BWV34

Cantata: "Wer mich liebet, der wird mein Wort halten" BWV 74

St. John Passion, BWV 245

Part Two

Cantata No.30 "Freue dich, erlöste Schar", BWV 30

Mass in B minor, BWV 232

Kyrie: No.1 Kyrie eleison

Gloria

Magdalena Kozená, Musica Florea, Marek Stryncl

Total Playing Time 54:31

she made one of the best Bach compilations known to me . . . this is a formidable musician . . . Ms. Ko¿ená has an enviable musical awareness, and she knows how to communicate . . .

26 years old and already the makings of a real artist, the soul of a mature and assured interpreter. One does not rightly know what qualities to underline in the young . . . mezzo Magdalena Kozená's singing: musical accuracy, an irreproachable technique, expressiveness, even passion, which reveals a rare timbre, "sunny" but clear at the same time. The first collection that Archiv offers her allows her to compel recognition straight away among the greatest. Bach suits her, bewitchingly. This cycle of airs detached from their spiritual context blazes up beneath the singer's vocal fire . . . No doubt that her singing will blossom with grace . . . This "GOLDBERG 5 stars" salutes the youth and daring of a staggering artist. Let us wish Magdalena Kozená a career strewn with successes and apposite artistic choices: for the moment, here intact is the first evidence of an immense talent at its most promising time.

26 ans et déjà l'étoffe d'une véritable artiste, l'âme d'une interprète mûre et assurée. On ne sait au juste quelles qualités souligner dans le chant de la jeune mezzo . . . Magdalena Kozená: de la justesse musicale, une technique irréprochable, de l'expression, de la passion même qui dévoile un timbre rare, «solaire» et claire à la fois. Ce premier recueil que lui offre Archiv, lui permet de s'imposer d'emblée dans la cour des plus grands. Bach lui va à ravir. Ce cycle d'airs, détachés de leur contexte spirituel, s'embrase sous le feu vocal de la chanteuse . . . Nul doute que le chant s'épanouira ave grâce . . . Ce «5 de GOLDBERG» salue la jeunesse et l'audace d'une artiste bouleversante. Souhaitons à Magdalena Kozená, une carrière semée de succès et de choix artistiques pertinents: pour l'heure, voici intact, le premier témoignage d'un immense talent en ses heures les plus prometteuses.

Magdalena Kozená's highly moving recital earmarks her as a major new talent for the decade . . . "Talented" is much too weak a description. The CD biography notes are titled "A Star is Born", and a star she certainly is, one that will shine for a very long time to come . . . Kozená is simply marvellous. Possessing not only a beautifully pure, secure mezzo . . . she is able also to bring to life the meaning of the text. On this disc she hits the bull's-eye every time. There is no hint of strain, no artifice, just simple delight in performing Bach's music . . . a debut disc to savour.

Here is a richly gifted, highly accomplished young singer . . . Her voice is a fine and beautiful instrument, firmly produced, warm in timbre with a glow on the upper middle notes, sure of pitch . . . It is a highly enjoyable recital.

. . . a high quality album of arias . . .

Recommended: The best new CDs from recent months . . . A Bach performer steps forward, bringing this glorious music closer to us; in return we wish the young singer a rich and rewarding life of song.

. . . there is plenty here to relish: a very intense (and slow) "Erbarme dich" . . . , a pair of arias from the "Trauer-Ode" BWV 198 which display her considerable range and a charming aria "Kommet, ihr angefochtenen Sünder" from Cantata No 30 which is nicely sung and played.

Magdalena Kozená (singt) perfekt linear, sozusagen instrumental . . ., verwöhnt mit einem wunderbar weichen Timbre und gekonntem Legato. Schöngesang, so weit das Ohr hört.

Die stimmlichen Qualitäten der . . . Mezzosopranistin sind in der Tat beachtlich. Insbesondere die nahtlosen Registerwechsel bis weit in den Sopran- und Alt-Bereich hinein, der entwickelte Sinn für Linien, die hervorragende Atemtechnik und die Modulationsfähigkeit der jungen Tschechin vermögen zu überzeugen.

Die . . . Mezzosopranistin aus Brünn hat eine warm-leuchtende hohe Mezzostimme, die mich in der Höhe im Timbre manchmal an Gundula Janowitz erinnert . . . Die Stimme ist . . . bemerkenswert gut fokussiert, hat Körper und Rundung und ist extrem wendig und flexibel. Der Ton strömt sehr natürlich und wird getragen von einer ebenfalls seltenen Ausdrucksqualität.

On remarquera le merveilleux phrasé de la cantatrice . . . Grâce à sa richesse de timbre, elle montre une profondeur d'émotion exceptionnelle à un si jeune âge. Voici une jeune interprète de Bach qui parvient à rendre cette musique très proche de nous . . .

Ce talent révélé au public français par Marc Minkowski, au concert et au disque se confirme dans ce programme original et courageux . . . On admire l'homogénéité des registres, la maîtrise du vibrato, la longueur du souffle, la souplesse de la ligne mélodique, la pulpe de la voix et la clarté de la couleur . . . Il est . . . évident que Magdalena Kozená a devant elle un brillant avenir.

Il suffit pourtant d'écouter quelques minutes de ce récital de Magdalena Kozená, jeune chanteuse tchèque presque encore inconnue en France, pour abandonner toute réticence et goûter la révélation d'un prodige du chant, l'émouvante naissance d'une artiste promise aux plus hautes gloires. Le sentiment général qui se dégage de ce chant est celui d'une incroyable facilité. Dans Bach, on a entendu suffisamment de chanteuses en péril - des baroqueuses filandreuses aux lyriques prostrées . . . - pour apprécier à sa juste valeur le chant infiniment virtuose, à la fois ingénu et mature, de Magdalena Kozená. Tout paraît tellement aisé que l'on en vient à se demander comment d'autres ont pu rencontrer des difficultés dans ces pages . . . nul doute que, dans quelques années, on se souviendra avec émotion du récital qui nous aura fait découvrir «la Kozená».

Sa voix est d'une incroyable séduction, avec une couleur chaude et douce, très sensuelle . . . cette jeune cantatrice tchèque est un talent exceptionnellement prometteur, un des plus intéressants qu'il nous ait été donné de découvrir ces derniers mois.

D'une très jolie couleur, la ligne vocale aux contours veloutés séduit instantanément. . . . Comment ne pas désirer entendre cette artiste dans un programme musicalement complet? L'orchestre entoure avec une lourdeur insistante sa Belle qui n'en paraît que plus radieuse.