ROMANZA Netrebko, Eyvazov 4797679

The 18 songs that Netrebko performs, sometimes as duets with her husband, tenor Yusif Eyvazov, are fulsome but easy on the ear . . . These are a known quantity, and the luminous beauty of her voice, particularly in its early, lyric phase, remains striking . . . she's evolved into one of the best Verdi and verismo singers on the opera scene . . . [Netrebko] has proved amazingly able to expand and grow her voice . . . [in the light repertoire Eyazov's voice] exhibits a pleasing timbre and an easy manner . . .

. . . [c'est un] album assez spécial . . . le médium sensuel et le beau legato d'Anna Netrebko, qui se montre ici d'une étonnante versatilité, variant avec imagination les couleurs de son instrument. Yusif Eyvazov, de son côté, semble chanter dans la même catégorie qu'Andréa Bocelli . . .

. . . [Netrebko] occupe encore le haut de l'affiche . . . Tant d'attraits maternels, féminins, n'écartent en rien la beauté d'un timbre angélique, blessée, d'une tendresse éperdue . . . Voilà une équation de registres et de nuances diverses qui nourrit toujours l'actualité et l'attractivité de l'une des voix les plus fascinantes de l'heure.