BRUCKNER Symphony No. 4 / Nelsons

ANTON BRUCKNER

Symphony No. 4
WAGNER: Lohengrin - Prelude to Act 1
Gewandhausorchester Leipzig
Andris Nelsons
Int. Release 16 Feb. 2018
1 CD / Download
0289 479 7577 9


Track List

Richard Wagner (1813 - 1883)
Lohengrin, WWV 75

Anton Bruckner (1824 - 1896)
Symphony No. 4 in E-Flat Major - "Romantic", WAB 104

Version 1878/1880

Gewandhausorchester Leipzig, Andris Nelsons

Total Playing Time 1:19:25

Ici reconnaissons à Andris Nelsons, la continuité d'un travail passionnant réalisé avec le Gewandhaus Orchester Leipzig, familier par ailleurs du répertoire symphonique germanique . . . Reconnaissons d'emblée que la sûreté du geste, la clarté de la vision, et surtout la richesse et la cohésion de la sonorité de l'orchestre voisinne avec les meilleurs parmi le top 5 d'Allemagne: le Berliner Phil., le Radio Bavaroise, le Dresden, le Berliner Staatsoper . . . Un travail étonnant en maîtrise et intelligence intérieure obtenue en proportion avec un travailleur forcené qui dirige aussi le Boston Symphony orchestra . . . [après la 3è Symphonie] cette Symphonie n°4 de Bruckner ne démérite en rien: au contraire, les qualités de cohésion interne, d'énergie architecturée, de lisibilité voire de transparence de la matière orchestrale, malgré ses contrastes par vagues submersives et l'ambition des effectifs requis . . . la lecture saisie sur le vif (Live recording) confirme l'aisance du maestro Nelsons comme architecte et prophète: exigeant, cultivant le détail comme le souffle . . . Nelsons aime l'efficacité mais aussi la fidélité au texte originel, reconnaissant ainsi à Bruckner, l'artisan dit rustre, une évidente intelligence de bâtisseur . . . Rien ne nuit ni n'empêche la fabuleuse activité de l'orchestre où perce l'élégie incisive, individualisée des fabuleux solos instrumentaux . . . notons la couleur nuancée mélancolique de l'Andante, moins endeuillé que songeur voire énigmatique; l'énergie cynégétique du Scherzo, celui réécrit par Bruckner, doué d'une inspiration très programmatique mais saisissante par sa flamboyance contrastée; enfin, l'équilibre et la résolution qui ordonne dans une aisance souveraine, le finale, dont le portique dernier donne la mesure de l'imaginaire mystique de Bruckner: un Hosanna miraculeux dont Nelsons nous fait entendre la légèreté et l'élan irrépressible. Voici la preuve nouvelle que Nelsons est bien un brucknérien de première qualité. A suivre, car le cycle Bruckner à Leipzig devrait ainsi se poursuivre. Le Prélude de "Lohengrin" joué en lever de rideau pour ce récital symphonique, semble envisager les éthers célestes que Bruckner parvient à rejoindre lui aussi en une prière lente, solennelle, majestueuse et parsemée de stations, noires et sombres, pastorales et lumineuses. Itinéraire passionnant.

  • Andris Nelsons - Bruckner - The Bruckner Symphonies (Teaser 2)

    Coupled with the Prelude to Wagner’s Lohengrin, Bruckner's Fourth Symphony is the second release in Andris Nelsons' series of all Bruckner’s symphonies, soon to be followed by the release of Symphony No. 7 on 6 April 2018.


  • Andris Nelsons - Bruckner - The Bruckner Symphonies (Teaser)

    Bruckner’s Fourth Symphony is known as his “Romantic” Symphony. Bruckner himself chose this term after starting work on it in January 1874. “The music gives us an insight into Bruckner’s psyche and allows us to sense what he was feeling and thinking at the time of the work’s composition,” says Nelsons, "and there is no denying that the symphony’s musical language is unusually personal and intimate.”


  • Andris Nelsons - Bruckner - Symphony No. 4 (Trailer)

    Andris Nelsons and the Gewandhausorchester present a groundbreaking Bruckner Symphony cycle, coinciding with the orchestra's 275th anniversary and the conductor's inauguration as the new Gewandhauskapellmeister. Here, Nelsons introduces Bruckner's Fourth Symphony, also known as his "Romantic Symphony".